WHITE SUSHIE IS BAAACK

Ben quoi ? j’ai pas le droit de faire des références geek ? c’est chez moi ici, je fais qu’est ce que je veux !!! et si vous avez pas la référence, c’est pas grave ^^

Bon okay, je vous la donne, mais uniquement parce que je vous vois froncer les sourcils derrière vos écrans, et que j’ai pas envie d’être responsable de vos rides, nanmého ! c’était une référence au générique de la série Black Lightning sur Netflix, dans le générique y a une grosse voix qui dit « BLACK LIGHTNING IS BACK »

Oui ben hein, bon, ça va bien maintenant ho ! je fais ce que je peux, c’est hyper chiant de trouver des titres à mes articles, c’est une des raisons qui font que j’écris pas aussi souvent que je le voudrais …

Anybref !

Oui oui je sais, ça faisait longtemps, mais que voulez-vous, je suis comme ça moi, je privilégie la qualitay à la quantité … non ? C’est pas crédible ? … rhaaa …. bon on va dire que je me fais désirer alors xD … non plus ? rha vous êtes rudes didon !!! de toute façon, on va pas se mentir hein, j’ai jamais été super assidue non plus ! ça évite que vous vous rendiez compte que je raconte rien que du caca ! 😀 là au moins, à petite dose, je vous saoule pas, peut être même que je vous fait rire. Un peu. Des fois. Allez làààà, au moins un petit peu ? pas le rire du nez ou celui à gorge déployée, mais au moins un petit « ha. ha. » Bon allez, un rictus ? un frémissement du coin des lèvres ? Public pas facile ce soir (ha on me dit dans l’oreillette qu’il est midi … ^^)

Bon encore une fois je dis bite … euh je diverge !

Ca faisait donc 1 mois que je vous avais pas étaler ma vie (ouais 1 mois, 2 mois, who cares ??? c’est pareil !) et il s’est passé plein de trucs de foufous, vous allez pas en revenir !!!

Non je déconne ! ma vie est aussi palpitante que l’électrocardiogramme de Vincent LAMBERT …

Depuis la dernière fois, on est donc sortis du confinement, mais je suis toujours en télétravail, jusqu’au 14 septembre, mon retour de congés estivaux. Chéri lui, a repris sur site, a notre grand désarroi,  et n’est plus en TAD qu’un jour par semaine.

Le télétravail se passe très bien pour moi, et si je pouvais rester encore en TAD perso, je dirai pas non ! certains diraient que je suis une sauvage, moi je dis que je suis trop flamboyante pour ce monde, il n’est pas prêt à recevoir ma lumière, vaut mieux privilégier les doses homéopathiques xD

Le mariage s’approche de plus en plus, dans 1 mois et 2 jours, ça me paraît si loin et en même temps j’ai l’impression que c’est demain !

Le fait qu’il ait déjà été annulé, alors que j’étais quasi prête ne m’aide pas … mais bon…. l’avantage c’est que du coup tout était déjà calé ou presque. On a nos tenues, le gâteau, les alliances (même s’il a fallu les ramener pour enlever la gravure de la date et la refaire), les dragées, mes fleurs, mes rendez-vous aux esthéticiennes (celle des poils et celle qui va me faire paraître humaine), la coiffure, le lieu, j’ai refait les courses, on a trouvé le pot pour les petits mots et enveloppes. Et on devrait bientôt avoir le dessin commandé à un ami dessinateur !!!

J’ai commencé à télécharger ma playlist, on a notre chanson (même si je sais pas s’il y aura une première danse), mon evjf est programmé. Non, je pense que maintenant yapuka … on a une réunion au sommet, le 28 juin, avec les témoins pour préparer notre plan d’attaque et on sera parés xD J’essaie de réfléchir à si j’ai oublié des trucs, heureusement que j’ai des témouines et une maman plus à fond que moi, qui sont là pour me faire penser aux trucs que j’oublie. Le jour J je ne compte rien faire, mais je me connais, je vais avoir du mal à regarder les autres s’activer autours de moi, du coup j’essaie d’être la moins reloue possible et de pas trop les charger non plus :-/

J’espère que tout va bien se passer. Je languis et en même temps non, j’aimerai que ce soit déja passé ! En fait je languis d’être au jour J, parce que je compte me déconnecter de la réalité ce jour là. Et je ne laisserai rien ni personne me gâcher mon bonheur … mais en attendant, ben je dois essayer de penser à tout, et de préserver les susceptibilités de chacun, perdre du poids et essayer de pas trop penser au stress qui commence peu à peu à m’étouffer … manquerait plus que je me bloque pour le mariage. Ha je serai belle tiens, si je peux plus bouger !

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Fratras, Je suis une biatch comme les autres | Laisser un commentaire

Cher Journal,

Paraît que c’est à la mode de faire un journal de confinement. Du coup je me lance. Bon je pense pas être aussi drôle, ou intéressante que certain.e.s mais bon hein, à cheval sauvage donné, on pars chevaucher au soleil couchant.

Je vous rassure, je ne vais pas écrire tous les jours, il s’est déjà pas passé grand chose depuis le début du confinement, faire un article par jour, KIIIIIL MEEEEE !!!

Anybref, mon bilan de ce confinement, jour 69 :

Je pense avoir raté ma vie, parce que je ne fais toujours pas mon propre pain – ma machine à pain m’a lâché en début de période de confinement (la traîtresse), et je sais pas comment faire lever une fucking pâte à pain sans … oui je pourrai regarder dans google, mais je viens de vous dire que j’ai râté ma vie, oh ! je suis pas venue ici pour souffrir okay !!! (ça faisait longtemps celle là 😀 ), je n’ai pas fait une seule séance de sport quelconque (yoga, pilate, course à pied autours de ma maison ou brasse en baignoire) et je ne joue pas à animal crossing (en même temps, 60 boules pour jouer au sims mais avec des animaux moches comment te dire ?!!!) du coup j’ai essayer de me tailler les veines avec des feuilles de thé mais ça n’a pas marché ! en plus j’ai foutu du thé partout, il a fallu que je fasse le ménage, c’était chiant.

Ha oui le ménage, parlons en. Au début de la période je me suis dit : ouais chouette, je vais avoir plein de temps, chéri est en télétravail, moi je glande, je vais en profiter, je vais poncer les murs de la suite parentale, les lessiver et passer la première couche de peinture, puis je vais laver mes vitres, nettoyer le dessus et l’intérieur des placards, et trier mes papiers !!! J’ai poncé, ça m’a pris 2 jours (c’est une salle d’eau de 9 m²).

Et c’est tout ! Quoi vous attendiez une suite peut être ? Le ménage, sous toute ses formes, ça me saoule puissance 3000. Alors je repousse, je procrastine. Je fais le ménage « basique » toutes les semaines, mais j’ai toujours pas eu la force de me lancer dans le ménage de printemps 😦

J’ai pas non plus binge wacthé de série, faut dire que je peux pas lancer netflix, sinon je pompe la bande passante du chéri, donc j’ai lu, j’ai au moins rattrapé un peu mon retard de lecture.

En parlant de chéri, je suis un peu déçu par ce confinement et ses promesses non tenues. Non mais je veux dire, chéri et moi, toute la journée à la maison, j’espérais naïvement la fête à la saucisse tous les jours, mais au lieu de ça c’est plutôt civet de lapin … c’est bon aussi mais y a trop de petits os, je préfère la saucisse, même si c’est plus gras.

Le mariage a été reporté, ben oui, on devait se marier le 11 avril … donc bon … heureusement on a pu trouver une date qui convienne à tout le monde et qui soit dispo à la mairie. On sera des mariés d’été. Ma robe ça ira, elle est manche courte, mais chéri va cuire dans son costume 3 pièces, mais bon, au prix du bousin hein, il prendra sur lui … si tant est que mon (futur) mari n’ai pas changé d’avis d’ici là….

Oui parce qu’il faut savoir que chéri s’enferme dans le bureau pour bosser, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h15 et n’en sort que pour aller au chiottes. Le bureau c’est pas SON bureau, c’est la chambre d’ami, transformée en bureau (et en attendant d’acheter un clic clac c’est qu’un bureau) dans lequel il a installé son poste de travail (pour quand il bosse de la maison – il est chef de projet informatique aka il passe ses journées derrière 3 écrans, à parler avec des gens au téléphone ou en visio) mais dans lequel j’ai aussi mes papiers et mes livres de cuisine (entre autre). Et bon, figurez vous que mardi après midi, j’avais prévu de lui faire des gaufres (si je suis pas une femme attentionnée hein ?!!!) et en attendant j’étais en train de m’épiler le maillot à l’épilateur électrique (ben oui confinement oblige, faut bien se débrouiller soi même) (vous voyez que j’ai pas le temps de faire mon ménage / sport / pain, je suis méga overbookée comme nana) quand il est sorti pisser. Du coup je me suis précipitée pour aller récupérer mon classeur de recettes pour la pâte à gaufres … oui cul nu et choupette au vent. Sauuuf que bon, il semblerait que j’avais oublié un petit détail … la cam … et donc il y a des chances pour que ses collègues (clients ?) ai eu un aperçu de ma nudité. Et bon chéri est un peu crispé depuis. Allez comprendre … Soit disant que j’aurai pu chercher la recette sur internet (ce qu’au final j’ai du faire, parce qu’il n’y avait pas de recette de pâte à gaufre dans mon classeur et qu’en plus je me suis piné aux courses, j’ai pris du lait de riz) mais mes gaufres étaient bonnes, c’est déja ça.

Et puis j’ai aucun problème avec ma nudité, c’est chéri qui a un problème avec elle. Je pense vraiment qu’il devrait travailler sur ça. Faudra que je lui en parle.

Sinon, j’ai attaqué le télétravail hier, ma connexion est bonne, j’ai accès à tous les logiciels, sauf le principal, celui sur lequel je génère mes dossiers, ce qui est gênant, mais bon, en attendant je rédige sur Word … On bosse en binôme et je suis de l’équipe de l’après midi (12h-18h), j’ai froid, j’ai pas envie, le logiciel principal plante, avec les copains on s’envoie des conneries par ouatsape, tout comme au bureau en fait. Sauf le téléphone et la machine à café.

Ca fait bizarre de reprendre le boulot après presque deux semaines à glander, mais ça va. J’appréhendais un peu mais ça s’est bien passé. Bon faut dire qu’on est vraiment en travail réduit, c’est vraiment juste histoire de relancer l’activité et d’avoir moins de retard à rattraper à la fin de la période de confinement. Pour ce qui est du télétravail en lui même, la seule différence c’est que je me maquille pas. Je m’habille quand même (mais j’ai continué à m’habiller, me brosser les dents et à me laver quotidiennement malgré le confinement, même quand je bossais pas, les gens qui se servent du confinement pour pas se laver, vous êtes pas « plus zen/cool » vous êtes juste des gros crades !) et comme je portais déja des jeans -t shirt geek pour aller au bureau, ça change pas trop et concernant mes cheveux, je faisais déja plus de brushing depuis longtemps, donc ça, ça change pas non plus. Je ne fais pas de cure de sebum, même si je ne les lave plus qu’une fois par semaine au lieu de tous les 2 jours (parce qu’il fait froid, j’aime pas avoir les cheveux mouillés quand il fait froid et j’ai la flegme de les secher au séchoir) mais les attache plus souvent c’est vrai.

Et le vendredi nos potes ont mis en place des « apéros-visio » (je dis nos potes, parce qu’on en a fait un vendredi dernier et qu’apparemment on remet ça demain, et que pour eux ça avait l’air de couler de source, j’en déduis donc que ce sera notre friday routine. Chéri n’avait pas compris ça non plus, ce qui me rassure, c’est pas moi qui suis à l’ouest. ). Vendredi dernier j’ai trop bu et trop vite, j’ai aucun souvenir du déroulement de la fin de soirée, a part que j’ai gerbé ma race. J’ai eu la gueule de bois tout le samedi et pour le moment je n’arrive plus à re-boire du vin … Demain je serai donc au thé glacé au citron vert. C’est bien aussi. Et puis bon hein … ça peut pas faire de mal à ma ligne … déja qu’avec le confinement je me pèse dix fois par jour … D’ailleurs faut que je vous laisse, j’a raté la pesée de 10h, je voudrais pas être en retard pour celle de 11h 😀

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Fratras | 2 commentaires

FIVE YEARS AGO

Il y a 5 ans, c’était un samedi comme aujourd’hui. Il faisait beau, au moins 15° et … non je déconne ! Tu m’as pris pour un robot ou un génie ou quoi ?!! Je me rappelle que c’était un samedi, c’est déja pas mal ^^

Il y a cinq donc, je me préparais pour aller passer l’après midi dans notre spot de l’époque, avec Chéri, une librairie ou on passait tous nos samedis après midi.

Je pense que déjà à l’époque, j’avais mon crush en tête, et j’espérais le croiser là bas (oui je parle de Réglisse, pour les lecteurs du site ^^) et là s’arrêtaient mes attentes.

Faut dire que j’attendais pas grand chose de la vie en même temps. J’en avais pas mal bavé les années d’avant, et je me reconstruisait, en même temps que notre couple faisait de même, mais pour ce dernier point, Chéri et moi on ne savait pas trop où on allait.

Et j’ai croisé un crush là bas. Ce jour là. Réglisse y étais oui, mais pas que. Ce que je ne savais pas encore, c’est que Mon ZING allait entrer dans ma vie.

J’en ai parlé un peu quand j’ai écris A la recherche de SushieSan, alors je vais essayer de pas être trop redondante, mais je vous promets rien, parce qu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma rencontre avec ma BFF et j’ai envie de vous parler d’elle !

Il y a 5 ans donc, j’étais en train de baver devant Réglisse (en même temps la réglisse on a toujours une furieuse envie d’en sucer :D) quand j’ai été hélée à travers le magasin, parce qu’on avait quelqu’un à me présenter.

J’y suis donc allée, bon gré mal gré parce que j’avais beaucoup mieux à faire sur l’instant T (comme m’imaginer faire pleiiiin de choses bien sales sur le comptoir avec le charmant garçon qui me parlait présentement) mais que je suis quelqu’un de polie et quand on m’appelle je viens, et que Chéri dit qu’il faut que je me sociabilise un peu et que bon, des fois je l’écoute quand même !

Et là donc, on me présente à une petite brunette, mère de 2 garçons (de 6 et 2 ans 1/2  à l’époque) qui venait de s’acheter une liseuse, voulait des conseils de lecture, et croyait notamment qu’Anne RICE était une petite puritaine (alors qu’en fait c’est une petite coquine ^^) et que comme on était en plein 50 Shades à l’époque, Les mésaventures de la belle au bois dormant étaient revenues à la mode 😀

Voila comment j’ai rencontré ma BFF. On a discuté un peu littérature, on avait beaucoup de goûts en commun. Je prenais son mail lui promettant de lui envoyer des epub et le lendemain matin je tenais ma promesse. C’était le samedi 7 mars 2015.

Par la suite on s’est vus avec nos compagnons respectifs et le couple d’amis libraires que l’on avait en commun et qui nous ont présentés.

Le courant passait bien entre nous 2 et nous 4, alors on a commencé à se voir sans le couple d’ami libraire.

Puis en juillet 2016 un petit chevelu pointait le bout de son nez, elle était donc en congé mat’, et moi (ben moi je vous rappelle que je suis payée à rien faire puisque je suis fonctionnaire ^^) j’avais le temps de passer du temps au téléphone, pour la distraire, aux heures qui l’arrangeaient. Et puis je l’aimais bien moi cette brunette. Même si je m’en rendais pas encore compte, elle comptait beaucoup pour moi.

Mais dans me tête, j’étais juste la copine dispo quand elle avait besoin de parler à des adultes, entre deux tétées. Et puis un midi, j’étais en vacances et lui ai proposé d’aller boire le café et on s’est fait un restau, à côté de chez elle, pendant que le bébé était chez nounou mais pas trop loin au cas où il faille le récupérer et en discutant, on a réalisé qu’on s’était rapprochées et qu’on tenaient mutuellement l’une à l’autre. On se définissait pas encore comme des BFF mais on était clairement des amies l’une pour l’autre.

Puis, on a toutes les deux acheter une maison (avec nos chéris respectifs, pas ensemble), on s’est soutenues moralement respectivement, et avec Chéri on a passé beaucoup de week-end à les aider avec les travaux. Puis elle s’est mariée et m’a demandé d’être une de ses témouines. J’ai organisé un EVJF pour elle et officié lors d’une cérémonie des rubans pour leur mariage.

On a été invités aux baptêmes de leurs 3 ptits gars que je considérais déja comme mes neveux.

Puis avec chéri on a décidé de se marier aussi et tout naturellement, j’ai même pas eu à réfléchir, je lui ai demandé d’être une de mes témouines, parce que c’était l’évidence même, je veux mes deux soeurs à mes côtés pour ce jour là.

Et à Noel, une petite princesse s’est invitée dans leur vie, dont chéri et moi sommes les parrain marraine ❤

Il y a 5 ans, c’était hier, et en même temps, il s’est passé tellement de choses que j’ai l’impression que c’était il y a une éternité.

Ma BFF, mon ZING, ma soeur de coeur, une de mes étoiles dans la nuit. Il y a 5 ans tu rentrait dans ma vie, et m’accueillait dans la tienne. 5 ans que tu me supportes, me tires vers le haut, me soutiens et me pousse. 5 ans que tu es là pour moi, malgré ta vie à 100 à l’heure qui te laisse à peine respirer. 5 ans que tu me fais rire et ris à mes blagues. Pour toi j’enterrerai un cadavre et je sais que si je t’appelle dans la nuit, tu me diras « atta je prends ma pelle et j’arrive » 😀

JE T’AIME MA CHERIE !!!

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Petite Sushie deviendra grande | Laisser un commentaire

Garçon, une pression !!!

Je ne suis pas venue ici depuis le 18 décembre. C’est passé vite et en même temps j’ai l’impression que ce mois de janvier a traîné en longueur.

Contre toute attente, la semaine en Alsace s’est passée relativement bien, aka personne n’a écharpé personne, et même si tout un chacun était content de retrouver ses pénates, on était heureux de ces moments passés ensemble. On y retournera cet été, pour la crémaillère de ma belle-sœur, que nous, sans les beaux parents. Et j’ai hâte d’y être.

Les fêtes se sont passées, pour la première fois, depuis 35 ans, je ne faisais pas Noel avec ma famille, on a fait Noel en janvier, j’ai expérimenté le Noel des familles recomposées. J’ai pas aimé, mais c’était pas la mort non plus, il faut juste que j’apprenne a ré-inventer mon Noel, pour les années où je serai là bas. Mais bon, on verra ça dans deux ans, l’année prochaine c’est Noel dans le sud ^^

Les préparatifs du mariage avancent bien, Chéri a fait faire son costume, les alliances sont commandées, le champagne et le gâteau aussi. Tout est quasiment calé, il ne reste que les derniers détails à régler.

Les travaux avancent, pas assez vite à mon goût, ma maison ressemble de plus en plus à un champ de bataille, mais c’est (normalement) la dernière ligne droite, normalement fin février la maison sera finie et la piscine sur le point de l’être si ce n’est finie aussi.

Avec chéri on a voulu faire le #dryjanuary mais le 1er janvier à midi on avait déja abandonné.

Du coup, on a décidé de faire le #dryfebruary (grace à Shaya, j’ai appris que c’est ce que les canadiens faisaient) et comme on aime bien les défis et qu’on est des fous (#not) on s’est dit pourquoi ne pas coupler avec notre nouveau régime sans protéines animales ! (mais bon, comme on est aussi réalistes, on s’est autorisé des « écarts » en mangeant veggie).

Comment vous dire que je sens que ça va être hyper dur. Pas de s’y tenir, mais de « justifier nos choix » auprès de nos proches. Parce que déjà dire aux gens « je ne mange plus de viande ni poisson » c’est compliqué à faire entendre, mais « je ne mange plus de viande, ni poisson, ni d’œufs, ni de produits laitiers, et en plus je ne bois pas d’alcool ce mois-ci » autant dire que je ne suis pas sure que les gens respectent ça. Et je trouve ça fou ! Je veux dire en quoi ce que je mange ou pas, ce que je bois ou pas, concerne les gens. Non mais c’est vrai quoi merde ! C’est pas parce que moi je ne veux pas manger ou boire un truc que tu manges/bois que je te juge, alors pourquoi tu te sens autorisé à émettre un jugement sur mes choix alimentaires ?

On verra. Je vous tiens au jus-de fruit (tadam-tchac – blague de merde )

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Fratras | 2 commentaires

Poussez madame poussez !!! Je vois la tête* !

*annonce non contractuelle

Non je vous rassure, je n’ai pas accouché, et je ne suis pas enceinte. Cet article ne parlera même pas de mon utérus, c’était juste pour appâter le chaland t’as vu !!! Un peu comme les pubs super alléchantes, avec de belles photos, un super éclairage et tout et tout, ou tu t’attend à avoir Henri Cavill et tu te retrouve dans la cave d’Henri à Lille, tu visualises ? ben voila, tout pareil ! Mais bon, maintenant que t’es là, ben reste, j’ai du vin chaud. Bon ok du vin. Mais j’ai du thé et du café aussi ^^

Il y a une chose dont je n’ai peut être pas parler ici, ou alors si, je sais plus, anybref, si j’en ai pas parlé, peut être que certain.es d’entre vous l’avait deviné, je ne suis pas seule dans ma tête (bon, okay c’est pas une surprise, mais c’était pas ça le sujet donc prout !) et je suis une inadaptée sociale.

Attention, je ne parle pas ici de Handicap, autisme, T.O.C. et autres joyeusetés hein ! Je dis bien « inadaptée ». Je suis comme Sheldon (TBBT) mais la super intelligence en moins.

Je n’aime pas les gens, ils me mettent mal à l’aise, je ne sais jamais comment me comporter avec eux, et j’ai donc beaucoup de mal avec les conventions sociales, et les interactions sociales. Après, j’ai de la chance, j’arrive à gérer sans que cela ne m’handicape. J’arrive à me forcer pour faire bonne figure.

Le problème c’est que je fais tellement bonne figure que personne ou presque ne se doute quels efforts me demandent d’interagir avec des humains irl et combien ça me coûte et même mon entourage (je ne parle pas ici de chéri, à qui je sais dire que je ne peux plus continuer quand ça devient trop dur) ne se rend pas compte de ce qu’ils me demandent parfois, ou juste de ce qu’ils attendent de moi.

En ce moment je suis fatiguée car j’ai besoin de vacances, et en même temps, je ne languissais pas les vacances car cette année nous partons en Alsace, avec belle-maman et beau-papa (9h de route aller et autant au retour), pour passer une semaine dans la joie et la graisse – euh l’allégresse chez la belle-sœur. Ce qui veut dire devoir supporter belle-maman enfermés dans la même voiture pendant 9h et là bas me taper un repas de Noël avec la belle-famille de la belle-sœur, à savoir un repas où on est 25 à table (dont je n’en connais que 5 – je suis en PLS)…

Rajouter à ça le mariage qui est certes dans 4 mois, et j’ai déjà ma robe et le lieu et quelques bricoles – et on ne sera que 18 adultes et 6 enfants – donc oui pas besoin de stresser, mais y a encore tellement à faire, et puis on a pas encore les alliances et chéri n’a pas encore son costume, et j’ai toujours pas réussi à avoir le notaire – et puis je ne suis pas encore redescendus du stress de l’annonce je crois…

Et mettez y un zeste de travaux dans la maison (agrandissement avec création d’une salle de bain avec WC pour avoir une suite parentale + ouverture d’une fenêtre dans le WC qui était dans la salle de bain actuelle et qu’on a fermé et isolé + couverture de la terrasse + piscine creusée + quelques autres bricoles d’embellissement) donc demande de crédit en juin, changement de banque, achats et réception des matériaux entre juillet novembre et maçon à la maison depuis novembre, tous les putains de soirs (bon normal il travaille hein, ce n’est pas sa faute à lui, je ne lui jette pas la pierre Pierre), avec qui je dois interagir, en plus c’est notre voisin, et un ami d’un ami, donc je ne peux pas l’ignorer et faire ma cliente asociale, et puis qui dis chantier de maçonnerie avec création (donc sans plafond jusqu’à présent – donc soumis aux aléas de la météo) dis gestion des petits soucis qu’on rencontre dans un chantier, des matériaux qui manquent, des corps de métiers avec qui le travail en équipe est compliqué, et Chéri qui ne rentre pas avant 19h minimum, autant vous dire que bibi elle doit gérer tout ça toute seule, comme une grande, le soir en rentrant du boulot…

Et ben tout ça fait qu’en ce moment j’ai l’impression de perdre pied, de me noyer dans un verre d’eau, et je me sens même pas légitime pour me plaindre parce que je ne suis pas en train de gérer des travaux (aussi) tout en fabriquant un bébé (qui est d’ailleurs prévue pour les fêtes d’année) moi, ou je n’ai pas à gérer la construction de TOUTE une maison alors que j’ai une enfant de 5 ans et un mari en maison de repos, ou encore parce que ce n’est qu’un agrandissement, je ne suis pas à la rue, en attendant.

OUI ! je sais bien tout ça !

Je sais aussi que dans quelques mois ce sera fini et cet été on aura une belle maison, avec une piscine et deux salle de bain et surtout 2 WC !

Et en plus, mes voisins bruyants (vous savez l’ancien DJ qui ne sait pas gérer ses basses et/ou se sent obligé de nous faire partager ses goûts musicaux de merde) ont vendus ! A un couple de retraités ! ils déménagent le 22/02/2020 !!!

Donc oui je sais que je dois encore prendre sur moi. Serrer les dents et les fesses encore un peu. Mais des fois c’est tellement dur et je me sens tellement naze de ne pas réussir à gérer ça, alors que d’autres sont des warriors à côté de moi, que j’ai juste envie de me planquer sous une couette et dormir, ou alors de hurler, hurler jusqu’à ne plus avoir de voix, hurler à m’épuiser, pour me vider de toute cette frustration accumulée en moi !

Mais bon … en attendant vous allez devoir supporter mes petits états d’âme, mais avouez que vous aimez ça !!! 😀

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Petite Sushie deviendra grande, Psychologie de comptoir | 1 commentaire

A la recherche de Sushie San

Il y a quelques semaines, j’ai lu « A la recherche d’Alice Love » de Liane Moriarty, je vous met le résumé BookNode :

« Il a suffi d’une chute de quelques secondes pour qu’Alice Love efface dix années de sa vie : lorsqu’elle se relève, avec une grosse bosse sur la tête, Alice est convaincue d’avoir vingt-neuf ans, d’être enceinte de son premier enfant, au comble du bonheur avec son mari, Nick, dont elle est folle amoureuse.

Or, Alice a trente-neuf ans, trois enfants et s’apprête à divorcer.

Que s’est-il passé ? Comment a-t-elle pu devenir cette femme autoritaire et obsédée par le sport (elle déteste ça !) ? Comment elle et Nick, son amour de toujours, en sont-ils arrivés là ? Pourquoi est-elle en froid avec sa sœur adorée ? En s’efforçant de reconstituer le puzzle de cette décennie oubliée, Alice découvrira si son amnésie est une malédiction ou une bénédiction… »

Et ça m’a fait réfléchir. Oui parce que vois-tu, je suis ce genre de personne qui s’identifie aux personnages de fiction (tous supports confondus) et qui se pose beaucoup de questions donc l’un dans l’autre.

Anybref, je me suis donc demandée qu’est ce que la Sushie d’il y a 10 ans (donc celle de 25 ans) ressentirai si elle était projetée dans ma vie actuelle ?

Déja premier truc, je pense que je ferai un AVC en découvrant mon corps, certes un poil plus mince, mais surtout couvert de tatouage 😀 je ne suis pas sure que je les aimerai autant, parce que je ne les comprendrai pas. Je ne saurai pas pourquoi, quel cheminement, de quelles expérience de vie en sont-ils le fruit ?

Ensuite ça veut dire aussi ré-apprendre et donc revivre la mort de mon grand-père, il y a 6 ans. Car si aujourd’hui j’arrive à penser à lui sans pleurer, c’est encore dur, alors revivre cette perte, je sais pas … seul point positif, cette fois je n’aurai pas à la surmonter seule !

Je découvrirai que j’ai repris mes études, obtenu un M1 et que je suis désormais juriste à LaPlanque.

Je n’aurai aucun souvenir de ma nièce, de la grossesse de ma sœur à ses premiers mois, puis ses premières années. La place qu’elle occupe dans ma vie. La joie d’être sa Tatie et sa marraine !

Je n’aurai aucun souvenirs non plus de ma BFF, ce soleil dans ma vie, une des lueurs dans mes ténèbres. Ce qu’elle m’a apporté depuis qu’elle m’a accordé une place dans son univers. Grace à elle j’ai appris à m’aimer, à me dépasser, à sortir de ma zone de confort. J’aurai oublié que je suis capable d’organiser un EVJF, faire un discours à un mariage et m’inscrire à un stage intensif de sport de 9h, sans parler de l’initiation au pôle dance et à la danse exotique.

Je serai contente d’avoir un chat, mais je ne pense pas que je pourrai l’aimer autant, ce ne serait pas mon bébécoeur, parce que 7 ans d’amour et de câlin, et nombre nuits où il a été mon seul rempart à la solitude des nuits sans chéri.

Chéri parlons en. Alors je pense que je serai triste d’apprendre que j’ai toujours pas d’enfant et encore plus en comprenant que je n’en aurai jamais, encore un deuil à faire, mais je serai contente d’apprendre qu’on s’est pacsés, qu’on a acheté une maison, et qu’il vient de me demander en mariage (oui oui, tu as bien lu !!! une petite pause s’impose :

MIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII MIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ♥♥♥♥♥♥♥♥ )

Mais est-ce que je ne gâcherai pas tout ? Et puis, à quand exactement je me positionne ? avant ou après l’été 2009, parce que si c’est après, ça veut dire être encore pleine de colère, de ressenti, de frustration, de déception. Alors qu’aujourd’hui j’ai dépassé tout ça, j’ai conscience que j’avais sur-réagi le truc. Que je voyais les choses à travers le prisme de mon manque de confiance en moi et en lui. Mon désamour pour moi qui m’empêchait de croire qu’il puisse m’aimer, qui me faisait me dire qu’il partirait quoi que je fasse, que ce n’était qu’une question de temps, que je ne méritai pas d’être aimée et heureuse.

Je ne suis plus la SushieSan de 25 ans, et chéri n’est plus celui de 23 ans. On a changé, évolué, grandis ensemble. Comme son BF lui a dit vendredi, quand il lui a demandé d’être son témoin (MIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ♥♥♥) : on s’est bonifié l’un l’autre, et pour rien au monde je ne voudrai oublier la dernière décennie.

Parce que oui j’ai eu des peines, des colères, des peurs. J’ai vécu des pertes, des remises en questions, des réajustements.

Mais j’ai aussi connu des joies, des fiertés, j’ai expérimenté d’être couverte d’amour et de m’autoriser à l’accepter et à aimer ça.

Ces 10 dernières années n’ont pas été toujours rose, mais elles m’ont permis d’être celle que je suis aujourd’hui.

Je ne veux plus être la Sushie de 25 ans, je ne veux plus d’une vie que je m’impose. Je ne veux pas oublier hein, mais c’est mon passé, une des pierres des fondations de ma vie de maintenant.

J’aime la Sushie de 35 ans et j’aime sa vie. C’est celle que j’ai choisi.

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Petite Sushie deviendra grande, Psychologie de comptoir | Laisser un commentaire

C’est la chtouille ? Non des morpions connasse !

Ça fait un moment que ça me gratte, comme une petite démangeaison par ci, un élancement par là. Des fois juste en bruit de fond, des fois plus intensément. Et puis c’est pas le bon moment, le bon timing, ou le bon lieu, ou alors j’ai pas le temps ou l’énergie ou juste je me rappelle que j’ai mieux à faire, ou juste que ça n’intéresse personne.

Et puis faut vivre avec son temps, la mode c’est les Vlog. Non mais sérieusement ?!!! J’ai déja pas beaucoup de lecteurs, je vais pas en plus leur infliger ma voix ! ou ma tête et mon corps de rêve !!! Non parce qu’après vous allez tous tomber follement amoureux.ses de moi et bon, on va pas se mentir ça risque d’être gênant, enfin surtout pour vous !!!

Et puis je me suis dit que justement vu que ça n’intéresse pas grand monde (parce que bon hein, on va pas se mentir, ma communauté est pas super dense, mais bon elle est de qualitay !!!) c’est l’occasion, pas besoin de me limiter, de me censurer, je peux parler librement de tout ce qui me passe par la tête. Comme avec ma psy. Vu que je ne vais plus la voir, c’est l’occasion. Peut être que ça me ferait du bien de raconter mes folles aventures ici. Oui, parce que bon hein, après tout, j’écris avant tout pour moi ! Et si au passage je peux vous faire sourire/rire alors c’est bon !

Et puis ça me permettra de me décharger de mes pensées négatives, et ça c’est cool, mais ça peut aussi me permettre de noter les jolies choses, les douces, les tendres, les qui-te-font-du-bien de t’en rappeler, parce que bon, autant mon cerveau s’obstine à vouloir stocker des trucs que je préférerai oublier, genre le jour où j’ai surpris mes parents en pleine action sur le canap’ de notre salon à l’époque – qui a envie de se rappeler de ça sérieux ?!!! et ne faites pas genre, je suis sûre que ça vous ai déjà arrivé, et sinon et ben lucky you !!! (mais du coup vous avez visualisé la chôse hein ?!! mwahahaha ! je suis machiavélique !!!)

Qu’est ce que je disais du coup ? Oui mon cerveau ce traître ! autant donc il s’obstine à stocker et surtout à me faire resurgir des trucs que je préférerai oublier – et autant te dire que c’est jamais au bon moment en plus, sinon ce serait trop simple – autant il a tendance à occulter les jolies choses, et du coup ben quand je broie du noir, et ben je n’ai pas ces petites lucioles d’espoir ! et comment dire que ces petites lucioles elles me manquent, mais genre vraiment. non mais VRAIMENT parfois souvent.

Du coup je me suis dit pourquoi pas ?!

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Je suis une biatch comme les autres, Petite Sushie deviendra grande | 2 commentaires

J’ai testé pour vous …. les serviettes hygièniques lavables

(article non sponsorisé. Oui on s’en doute bien, vu ma petite communauté, je suis pas une influenceuse, et en même temps, ça tombe bien, j’aime pas les gens, je trouve qu’on est mieux comme ça, entre nous ^^)

Comme le titre l’indique, j’ai essayé les serviettes hygiéniques lavables.

Déjà parce que j’essaie de réduire mes déchets, même si en la matière, j’ai encore beaucoup de chemin à faire, mais aussi et surtout pour des raisons économiques !

Bon, j’avais déjà quasiment supprimé les tampons, puisque j’étais passé à la cup, dont je suis très satisfaite, mais comme je n’ai quasiment plus de règles depuis quelques années (grâce à mon stérilet), je n’utilisais plus que des protèges slip (pour les spots), et de temps en temps une serviette quand mes règles décidaient de se pointer pour une journée.

Du coup quand je suis tombée sur cette pub pour des serviettes lavables, je me suis dit pourquoi pas.

J’ai commandé un protège slip et une serviette normale (il existe également la version : flux important, nuit et incontinence. Personnellement je n’ai commandé qu’un seul exemplaire de chaque, mais il est possible de commander par lot, pour celles qui utilisent les serviettes comme protection quotidienne/périodique.)

Alors déjà le design est mignon. Mais à la limite ça c’était pas ce que je demandai. Elle va être dans ma culotte, personne la verra. Et puis sincèrement, qui drague avec ses serviettes hygiéniques ? Personne ! T’imagines : « Hey salut beau gosse, tu veux vois ma serviette hygiénique lavable ? Oh oui, fais moi rêver beauté ! » Personne. Jamais.

Ensuite niveau taille, elles ne sont pas plus grandes que des serviettes/protèges slips normales.aux . Et ça c’est bien. Parce que bon, déjà à la base c’est pas super sexy une protection hygiénique, si en plus on doit la voir à travers le pantalon, ou la sentir toute la journée comme une couche, no way !

Le système d’attache surprend, étant donné que c’est un bouton pressoir des rabats de l’autre côté de la culotte, elle n’est pas « collée » à l’intérieur, du coup la première fois, j’avais peur qu’elle bouge dans la journée, mais non, ça c’est bien passé, et puis on finit par s’y habituer.

Concernant l’entretien enfin, je la rinçais tous les soir avec un d’eau froide et du savon de Marseille ou de la lessive à la main, si elle n’était pas tachée, et la laissait sécher avant de la remettre. Et je les ai mis dans mon lave linge avec ma machine, puisqu’elles se lavent en machine à 30°.

En résumé, je ne suis pas du tout mécontente de mon achat, et vais même me recommander un exemplaire de chaque, pour tourner.

Et vous ? Vous avez testé ? Pas osé sauter le pas ? Vous avez des questions avant de vous lancer ?

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Fratras, Je suis une biatch comme les autres | 2 commentaires

I love you babyyyyy nananananaaaaanannanaaaaa

(oui je chante faux, même à l’écrit ! Donc si t’arrives à retrouver la chanson, ben t’es balaise !!!)

La vache !!! Ca fait un bail que j’ai pas écrit didon !!!

Faut dire que l’année 2018 est passé à une vitesse phé-no-ménale !!! D’ailleurs on est déja le 12 janvier 2019 et je m’en remet toujours pas !

Bon en même temps, il s’est pas non plus passé des milliers de choses dans ma vie hein !

2018 a été l’année des tatouages : 5 (dont 1 qui a duré 3 séances), je vais donc (normalement) ne pas me faire tatouer avant un moment … enfin je dis ça … Chéri a rendez-vous mardi aprèm et de là à ce que je craque de nouveau en 2019 … 😀

2018 a aussi été l’année du tunnel de la dépression pour moi. J’avais perdu la joie de vivre et la capacité à voir (et croire en) la magie du quotidien.

Mais je recommence petit à petit, à ré-apprendre à danser sous la pluie. C’est pas facile tous les jours, quand on vis dans le noir, revoir la lumière ça fait mal aux yeux, du coup on a des taches qui nous troublent la vue, mais peu à peu on s’habitue à la lumière du jour, pour ne plus voir qu’elle. Je n’en suis pas encore là, mais je sais que j’y arriverai un jour. Je suis bien entourée. J’ai trouvé un équilibre. Et puis, ben j’ai décidé d’apprendre (oui oui d’apprendre. Parce que ré-apprendre, ça implique d’avoir su un jour, ce qui n’est pas mon cas) à m’aimer.

J’ai hésité à fermer ce blog et à en ouvrir un autre. Et puis je me suis dit que non, parce que ben je suis toujours Sushiesan, c’est juste que je suis un bébé poupée-arc-en-ciel en plus. Et puis c’est pas pour le peu de lecteurs que j’ai hein ^^ (on va pas se mentir).

Je vous promettrai bien d’écrire plus souvent, mais … disons que quand je fais une promesse je la tiens Tel Est Mon Nindo et celle-là je ne suis pas sûre de la tenir donc bon …

Je vous souhaite une bonne année 2019 ! Pleine de joie, d’amour, de rires, de sourires, de câlins, de tendresse, de bulles (qu’elles soient alcoolisées, chaudes, de bave ou savonnées), de sexe (seul.e ou à plusieurs – chacun sa came – l’essentiel est de jouir de la vie !), d’amis, d’amoureux.ses, de bébé-pas-humains, de réussites, de satisfactions et de réalisations !  (tiens j’aime bien ça ! je vais l’utiliser pour souhaiter mes voeux tiens !!!)

Publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Fratras, Je suis une biatch comme les autres, Petite Sushie deviendra grande | 2 commentaires

Ça – IL est revenu

IL y a des auteurs comme CA, qui nous berce depuis notre enfance, et qu’on continu à lire adulte.

Pour moi c’est Stephen KING ! KING est mon auteur préféré ! Je n’ai pas encore TOUT lu de lui, mais soit c’est en attente dans ma PAL, soit c’est en attente d’achat (mon dernier achat est Dr Sleep je crois, oui je sais j’ai du retard !).

Depuis que j’ai une liseuse, je n’achète presque plus de livres papier. CA prend de la place, et je ne les relis jamais en général. Du coup j’ai sélectionner mes auteurs, et j’achète lors des sorties poches.

KING est l’auteur que j’ai refusé DIRECT de ne plus acheter. Déjà que je n’ai pas tous les 1ers romans lus mais empruntés à la bibliothèque municipale, ou aux copines, je veux tous les derniers, et j’achète les 1ers en occasion, sur des vide greniers.

IL y a encore peu, si l’on me demandait mon auteur préféré je disais KING, mais si l’on me demandait mon livre préféré de lui, je ne savais pas. IL y en avait trop.

J’ai découvert les livres de KING tard (comme tous le reste en fait, à croire que ma vie a commencée au lycée) et le 1er que j’ai lu de lui était Carrie. Puis j’ai enchaîné avec Jessie, et je n’ai plus arrêté.

Mes gros coups de cœur ont été, jusque tard : CARRIE, CHARLIE, et LE TALISMAN DES TERRITOIRES.

Et puis, pour mon anniversaire, en 2008, Chéri m’a offert CA (tome 1 et 2).

CA, je connaissais le téléfilm. Qui représente pour moi TOUTE ma jeunesse. Sorti en 1990, diffusé pour la 1ere fois sur M6 en 1993, j’avais donc 9 ans quand je l’ai vu pour la 1ere fois.

J’ai toujours adoré les films d’horreur. Je les regardais avec mon père. Le 1er que j’ai vu, je devais 5-6 ans grand max, c’était Les Clowns Tueurs venus d’ailleurs. J’avais adoré. Le film mais surtout cette sensation de peur, ces frissons, tout en sachant quelque part que c’est « pour de faux », que quand l’écran s’éteindra ce sera fini !

Avec CA, c’était autre chose. J’avais peur mais en même temps j’étais fascinée. Par ces gosses. Leur courage. Leur force. Leurs liens.

Bill a été mon 1er amour de pré-adolescente. Le personnage et l’acteur qui l’incarnait !

Chaque fois que je prenais mon vélo, pour aller dans les rues de mon village, je m’imaginais sur Silver. Et même aujourd’hui, 25 ans plus tard (ouuuh plus que 2 ans avant son retour), pendant nos ballades en garrigue avec Chéri, je m’imagine gamine dans les friches.

Avec CA je n’avais pas peur, parce que je savais que même en étant qu’une gosse, je pouvais vaincre des monstres, avec juste du courage et de l’envie ! Et ce malgré la peur. Parce que OUI avoir peur est normal quand on est gosse, mais CA ne veut pas dire qu’on est faible !

Et puis l’acteur qui joue PennyWise (GrippeSous en version française) etait juste fabuleux dans ce role !!!

CA passait chaque été, sur M6 et chaque été je le regardais.

Mais je n’avais jamais lu CA. Je ne savais même pas à l’époque que c’était adapté d’un livre de Stephen KING.

Et donc en 2008, Chéri m’a offert les romans. Que j’ai dévoré. Que j’ai encore plus adoré que les films. Pour la première fois de ma vie, j’avais peur avec un livre, même en connaissant la fin, et pour autant je n’avais pas envie de l’arrêter.

Mais là encore je ne réalisais pas combien cette œuvre comptait pour moi.

Et puis l’année dernière (2017) IT est sorti au cinéma. Le reboot. Dès l’annonce déjà j’étais excitée comme une puce, et en même temps pleine d’appréhension, car j’avais peur qu’ils dénaturent l’œuvre originale.

Et puis j’aimais pas le design du nouveau PennyWise. Trop malaisant !

Mais je voulais quand même le voir, alors j’ai relu les livres. Pour la 1ere fois de ma vie, je relisais un livre (2 d’ailleurs pour le coup) que j’avais déja lu. Et j’ai retrouvé avec plaisir mon club des ratés. Mon PennyWise, mes frissons.

Je ne suis pas retombée amoureuse de Bill, parce que je n’ai plus 9 ans, que j’ai évolué, et qu’aujourd’hui je suis une femme à tomber amoureuse de Richie et de Ben (Ben qui était l’adulte que je trouvais le plus beau dans l’original – Bill etait pas beau adulte), plus proche de la Sushie Enfant. D’ailleurs, Chéri est un mix de Ben et de Richie, comme quoi hein …

Alors j’ai regardé le Reboot.

J’ai aimé et je n’ai pas aimé.

J’ai aimé les enfants acteurs, qui jouent super bien ! Espérons que les adultes seront à la hauteur du jeu de leur cadets. J’ai aimé les références au livre que je ne me rappelle pas avoir vu dans le téléfilm. J’ai aimé le jeu d’acteur de Bill Skarsgård, j’ai sur-kiffé Richie et Eddie, et Ben ! Et j’ai aimé la mort de Georgie ! (cinématographiquement parlant j’entends hein !)

J’ai pas aimé certaines adaptations qui n’apportaient rien à l’histoire (l’histoire de Mike par exemple), j’ai pas aimé l’acteur qui faisait Bill (que je trouvais un peu fade à côté des autres), j’ai trouvé l’actrice qui fait Bev mimine, mais j’ai trouvé dommage qu’elle ait les cheveux courts, et je la trouvais moins charismatique que l’actrice du téléfilm (après le couple charismatique de mon enfance a peut être été mis sur un pied d’estal avec le côté madeleine de proust, je sais pas).

En fait pour conclure sans spoiler, j’ai trouvé que c’était un bon film d’horreur, avec un méchant effrayant, si on on ne fait pas le comparatif avec le téléfilm et les livres.

Avant de voir le reboot, j’avais relu les livres mais j’ai pas réussi à revoir le téléfilm original. Pourtant il paraît qu’ils l’ont repassé souvent sur NT1, pour la sortie ciné du reboot.

J’étais donc chafouine. Un peu !

Des fêtes des mères de quand j’étais enfant, je me rappelle pas tous les cadeaux que j’ai fait à ma mère. Mais quand on me dis fêtes des mères, c’est toujours le même souvenir qui remonte à la surface : un samedi matin (à l’époque on était à la semaine de 4 jours, mais on avait cours 1 samedi par mois – je crois), je suis à l’arrière dans la voiture, je tiens précieusement mon cadeau (un tube avec des sables de couleurs différentes superposées). Et ce soir là, j’ai regardé (pour la énième fois) CA à la télé. Du coup, à chaque fois qu’on me dit fêtes des mères, je pense à CA.

Avec Chéri, on a décidé de ne pas avoir d’enfants, du coup on a décidé de s’offrir des cadeaux de fêtes pères/mères sans enfants humains (on s’offre des cadeaux de la part de notre chat quoi – et alors ? En même temps ces des fêtes commerciales et puis on fait ce qu’on veut !).

Et devinez ce que j’ai eu cette année, de la part de mon BayBayChat ??? Le Bluray de CA !!!!

Miiiii j’étais trop contente !!!!

Du coup, j’ai raconté cette anecdote de la fêtes des mères associée à IT à Chéri après qu’il m’ait offert le cadeau et on en a déduit que la boucle est bouclée, non ?!!!

Publié dans Petite Sushie deviendra grande | 2 commentaires