🎶 Je serais. Ta meilleure amie 🎶

J’ai jamais eu beaucoup d’amies. Paraît que c’est ma faute. Parce que je suis une sauvage. C’est ce que me repetait ma famille adolescente : « Sors. Souris. Sociabilise toi. Arrête de faire la gueule. De toute façon t’es une sauvage ! »

J’aime pas les gens. Et ils me le rendent bien. Je sais que je fais partie de ces gens vers qui on a pas envie d’aller de prime abord. Pourtant je mord pas hein. Mais je dois pas avoir l’air sociable. Le sourire trop forcé du Joker sûrement.

De toute façon ca me derange pas, j’aime pas les gens. Les relations sociales c’est trop compliqué. Tu sais jamais comment te comporter. Quoi dire. Quoi faire. Ou ne pas faire. J’ai toujours l’impression de marcher sur des oeufs.

J’ai longtemps été seule et ca m’allait très bien ! J’ai jamais eu trop d’amis.

L’avantage d’avoir peu d’amis c’est que tu souffres moins d’être abandonnée quand ils se barrent et que moins ils sont nombreux moins il y en aura qui pourront te blesser.

En amour comme en amitié je suis une fille entière. Je donne tout et tout de suite. Ce qui fait que je deviens vite la bonne poire dont on se rappelle l’existence quand on a besoin d’elle. En plus maintenant j’ai un boulot de fonctionnaire payée a se toucher toute la journée mais qu’on sait où trouver au besoin. Que je te connaisse depuis 10 ans ou depuis 10 mn je vais tout faire pour t’aider si je peux. Ce doit être ma « bonne education catho » ou un désir inconscient d’être aimée, acceptée. Je le fais pas en espérant un retour ou par altruisme. Je le fais parce que c’est dans ma nature. Savage !

Tout ca pour dire que cet après midi, après le boulot ( je suis fonctionnaire je fini de bosser a 16h) je dois aller boire un café avec un ex copine. Joue-l’ail (mais whouaou c’est fou ce talent que j’ai pour masquer les prenoms sur mon blog. Je m’esboubifie (oui ce mot existe puisque je viens de l’écrire, donc ne serait ce que par cet acte j’en ai matérialisé l’existence) moi même) c’est une fille de mon Quartier. On a grandit ensemble. On s’était un peu perdues de vue au collège car on évoluait pas dans les même sphères sociales (j’étais encore moins populaire au college, vu qu’on m’avait pas encore trouvé une utilité). On s’était reparlé par hasard un jour, quand j’étais a la fac, alors qu’on attendait le bus pour aller a la ville et on se voyait de temps en temps depuis. Joue-l’ail c’était pas une mauvaise fille. Juste une fille un peu paumée et moi j’étais un peu trop gentille (genre trop bonne trop conne). Je lui rendais service parce que je le pouvais et que ça me dérangeait pas.
Cheri a toujours eu du mal. Il disait qu’elle profitait de moi. Elle me nuisait pas donc ca me dérangeait pas spécialement.
Et puis un jour. Il y a 3 ans. Elle a dépassé les bornes. En etant pas réglo avec ma petite soeur qui a failli se retrouver dans la merde par sa faute. Autant quand c’est moi qu’on prend pour un jambon ma tolérance est grande, autant faut pas toucher a mes proches. J’ai coupé les ponts après lui avoir dit ma façon de penser et depuis silence radio.
Et puis la semaine dernière j’ai reçu un message facebook. Elle voulait qu’on se revoit, autours d’un café. Pour s’expliquer et parce qu’elle aimerait qu’on reprenne contact éventuellement.

Cheri dit qu’elle a besoin de moi. Moi je suis curieuse. Et puis j’aime garder un peu d’espoir en l’humanité…. et puis j’avais rien de plus a faire donc …. pourquoi pas.

Après tout, elle sera pas la seule a ne me contacter que par intérêt, un peu plus un peu moins 😀

J’aime pas les gens et je suis sauvage vous vous souvenez xD

Edit du soir : le café c’est bien passé. Je reste mitigée cochon d’inde. On verra la suite. Les gens changent mais moi aussi.

Publicités
Cet article a été publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Je suis une biatch comme les autres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 🎶 Je serais. Ta meilleure amie 🎶

  1. walaziz dit :

    Mon meilleur ami voudrait m’enculer, il semble désirer m’ouvrir vers de nouveaux horizons…
    Ayant l’amitié aussi sensible que mon anus, je le vois moins.

    Desproges disait que « la caractéristique principale d’un ami est sa capacité à vous décevoir. »

    C’est pas faux !©

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s