Et vous ce petit alors, c’est pour quand ? 😨

image

(pix : mon baby quand il est entré dans nos vies)

Noel 2014 chéri m’annonce qu’il ne veut pas d’enfants et n’est pas sûr d’en vouloir un jour.  Des enfants, j’en ai toujours voulu, un jour, je sais pas quand, du coup cette révélation me fait réfléchir et prendre une décision, celle de renoncer ou non à la maternité par amour.

Février 2015, je prend rendez-vous chez le gynécologue, pour la pose d’un DIU, un stérilet en cuivre. Mon gynécologue me l’a lui-même proposé, alors que j’ai 30 ans, et pas d’enfants, ce qui est assez rare pour le signaler apparemment, je pars donc pour 5 ans de contraception. Je me dis que ça nous laisse 5 ans pour prendre une décision le cas échéant.

Il y a peu, journée entre amis, suivie d’une soirée entre filles, et cette question, posée pour une fois sans jugement, juste comme une vraie question « et vous alors, vous en voulez un jour des enfants ? ». Question à laquelle je n’ai pas pu répondre évasiment, comme d’habitude, peut être justement parce que pour une fois la question est posée sans pressions sociales.

Est-ce que je veux des enfants un jour ? Si je me pose vraiment la question, en pensant à moi et rien qu’à moi, égoïstement (parce que la décision d’avoir ou pas un enfant est avant tout une décision égoïste), sans penser à la pression sociale et/ou familiale, qu’est ce que je veux ? Je ne sais pas.

Quand je vois une de mes copines enceinte, je dis oui, mais quand je pense nausées, vergetures, hémorroïdes,  rétention d’eau, puis douleurs de l’accouchement, péridurale, … je répond non.

Quand je joue avec ma nièce et/ou qu’elle me fait des calins, ou me réclame, ou la complicité entre elle et mon chéri, je répond oui. Quand je vois les nuits blanches, les pleurs, les dents qui sortent, les maladies et la souffrance de la chair de ta chair que tu ne peux pas soulager, puis plus tard les caprices, l’énergie nécessaire à l’éducation, la mauvaise éducation de certains beaucoup d’enfants, les hyperactifs, les « boucans », les enfants malades plus ou moins gravement, la lutte de tous les jours, l’oubli et la perte de soi, l’effacement parfois de la femme au détriment de la mère, je dis non.

Quand je vois mes livres, quand je cuisine et que je pense à la transmission de mon « patrimoine culturel » et de mon savoir, le partage de mes hobbies, l’apprentissage ensemble avec un petit commis, la complicité du maître et de l’élève, j’ai envie de dire oui. Et puis j’allume la télé je tombe sur de la télé-poubelle, ou les infos et la destruction des monuments historiques et du patrimoine culturel mondial, la perte peu à peu de nos valeurs morales, le QI de plus en plus bas des gens, la méchanceté bête et gratuite de la plupart de la population mondiale, quand j’entend les récits des profs qui m’entourent, quand j’entends et vois les fautes de synthaxes et autres faute grammaticales, je dis non.

Quand on me dis que c’est que du bonheur, que c’est dur au début mais que les mauvais moments sont éclipsés de nos mémoires, par un seul « ze t’aime maman », un seul sourire, un seul câlin, j’ai envie de dire oui, et puis je me prend en pleine face la pédophilie, le massacre et l’exploitation des animaux, la surpopulation, l’épuisement des ressources, le dérèglement climatique, la fonte des glaces, l’insécurité dans nos rues et à l’école, le harcèlement scolaire, les suicides, les viols, les abus en tout genre, la prostitution enfantine, l’exploitation humaine en général, les violences physiques et morales, la détresse humaine, et l’impossibilité de protéger nos enfants, la douleur de la perte d’un enfant et je vomis non.

Quand je vois le monde, la société que nous allons laisser à nos enfants, je n’ai pas envie d’en mettre un au monde.

Alors peut être que c’est égoïste, mais ne l’est-ce pas moins que d’en avoir un pour satisfaire à la pression populaire, familiale et sociale, parce que c’est mon rôle de femme, que le but de l’Homme, comme tout animal est de se reproduire ? Sauf que toute espèce animale est capable de réguler sa population, toute sauf l’Homme.

Alors oui c’est égoïste de choisir de ne pas faire tourner ma vie autours d’un petit être mais de choisir de la centrer sur moi, puis sur mon couple.

Oui c’est égoïste de choisir de voyager, aller où je veux quand je veux, sur un coup de tête, parce qu’on a pas de contraintes, si ce n’est celle de faire garder notre chat. De prendre la voiture et d’aller manger un morceau à la mer, à l’improviste, sans sac de lange et de petit pot à prévoir, sans attendre que bébé ait fini sa sieste, ou repousser à une autre fois, parce que là il/elle est couché(e) et qu’on ne peut pas le déplacer.

Oui c’est égoïste de préférer pouvoir passer la soirée/journée avec des amis, aller boire un verre, ou prévoir une soirée à la maison, comme ça, à l’improviste, boire si l’on a envie, sans se dire qu’il faut pas abuser parce que quand bébé va pleurer cette nuit ça va piquer, ou qu’il faut faire attention parce qu’une gueule de bois avec des enfants en bas age c’est pas tip top la marmotte. Et puis d’ailleurs on va pas rentrer trop tard parce que là on a enfin réussi à l’endormir, ou on espère que nos amis vont pas trop tarder, parce que debout depuis 6H toute la semaine et tout le week-end, on a plus 20 ans.

Oui c’est égoïste de préférer continuer à aller au cinéma en amoureux ou entre potes, ou continuer à s’acheter des livres tout les mois, parce que le budget loisirs n’a pas été rogné par le budget couches ou petit pot, et puis au pire on bouffera des pates, on s’en fout personne dépend de nous.

Alors oui, peut être que j’ai envie d’être égoïste, peut etre que ma vie ne me convient pas exactement comme elle est, mais que ce n’est pas un enfant qui changera la donne, peut être que j’ai envie de me recentrer sur moi, prendre du temps pour moi, et du temps RIEN qu’à moi. Parce que c’est en me retrouvant que je pourrais m’épanouir dans mon couple, parce que ma famille, celle que je veux me construire, ne contient certes que deux personnes, mais deux personnes complémentaires, et qu’elle n’en reste pas moins une famille. Parce qu’on a peut être pas besoin de l’agrandir notre famille, juste de renforcer le lien qui nous unit.

Et puis, parce que notre fils on l’a déjà. Alors oui il n’est pas sorti de ma chatte, oui il n’est pas la chair de ma chair, mais niveau câlin il me comble, niveau nuits blanches, c’est bon on a passé le cap, niveau nettoyage de vomi de bon matin et/ou en pleine nuit et maladie on a donné aussi, et niveau crise d’adolescence c’est tous les jours, parce que notre petit cul on l’aime et que pour la transmission à un bipède j’ai ma nièce. Parce qu’il y a d’autres sources de bonheur et de félicité dans la vie qu’un enfant. Je ne dénigre pas l’amour d’un enfant pour ses parents, mais on pas tous l’envie et le besoin de devenir des géniteurs un jour, et notre amour filial peut s’exprimer avec nos neveux, de sang ou de cœur.

Pour tout ça, et tout ce sur quoi je n’arrive pas à mettre des mots pour l’instant, je ne suis plus très sure de vouloir un jour des enfants.

Publicités
Cet article a été publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, Petite Sushie deviendra grande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Et vous ce petit alors, c’est pour quand ? 😨

  1. jerome dit :

    N’étant pas une fille la pression est moins forte, mais bizarrement quand je vois ma mère avec un bébé dans les bras (j’ai beaucoup de cousins et cousines…) je sens que son regard devient inquisiteur à mon encontre.

    Quand on me casse les lucioles au sujet des enfants je dis que j’ai essayé de faire une location à kiloutou.

    Pression ou pas c’est un choix personnel, une source de déplaisir et de déplaisir. Et quoiqu’il advienne il faudra assumer.

    […]quand j’entends et vois les fautes de synthaxes et autres faute grammaticales, je dis non.[…]

    Le troll de compétition. 😀 Je me gausse !

    Comme le disait si bien Fernand Raynaud “Quand je vois ce que je vois et que j’entends ce que j’entends, je suis bien content de penser ce que je pense.”

    Tu vas me faire le plaisir de ne plus allumer la télé ! Au moins pour les infos et surtout si c’est pour zapper sur du produit fermenté.

    • sushiesan dit :

      J’allume plus la télé. On l’utilise plus que pour brancher le pc afin de regarder des séries et films 🙂

      • walaziz dit :

        Quoi tu ne regardes pas Arte ? ( 😀 )
        Je la mets le matin juste pour la météo.

        Mon rapport avec la télé s’est totalement modifié car gamin j’étais téléphage au dernier degré. J’ai bouffé des kilo-tonnes de merde télévisuelle jusqu’à la fin de mon adolescence. Mais…
        J’ai changé© Nicolas S.

        En principe je regarde en différé arte (vive le replay) les seuls trucs qui ne le sont pas, la météo et la revue de presse sur Paris Première (je devrais peut-être en avoir honte, mais ça me fait plutôt rire et en ce moment je ne ris pas souvent…)
        Après la télé est surtout un diffuseur d’images. (Ordinateur et surtout console de jeux)

        Mea culpa.
        […]une source de déplaisir et de déplaisir[…]
        En fait normalement il fallait lire de plaisir et de déplaisir. Un lapsus, peut-être…
        Ceux qui ont ou veulent des enfants ont tout mon respect (surtout quand ils les assument 🙂 ) en revanche ceux qui imposent aux autres leur vision ont tout mon mépris.

        Ayant un léger syndrome de Peter Pan, avoir un gnome dans les pattes m’obligerait à devenir responsable. Puis une fois qu’on l’a à ce que j’ai pu comprendre ce n’est ni repris et ni échangé… Mouais, ça ne vend pas du rêve, ce genre de contrat.

        • sushiesan dit :

          Arte c’est la nuit

          😉

          Ouais je sais. Ma participation a cette conversation était super constructive. Je vend du reve tavuuuu 🙂

          • walaziz dit :

            Et moi je loue un Bescherelle.
            Je vendS !

            😀

            Je n’ai dévoré aucune tablette de chocolat du week-end.
            Juste un petit peu de Kinder. Et du Nutella.
            Pour la forme… 😮

            C’est bizarre je n’ai pas envie d’aller bosser…

            • sushiesan dit :

              Oh ça va hein !
              🙂
              C’est bien ! Good boy !
              Qui a envie d’aller bosser de toute façon ?

              • walaziz dit :

                Mais c’était pour ton bien, je voulais pas te vexer. 😥

                J’ai déjà vu des gens heureux d’aller bosser mais c’est comme le tigre blanc, cela reste très rare. 😀
                En ce moment je ne sais même pas comment j’arrive à trouver la motivation pour m’extirper de mon lit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s