Zen restons zen

J’ai rencontré le responsable du service juridique et contentieux mercredi et ça c’est super bien passé (sauf si je vis au pays des bisounours et que je me voile la face). Finalement ce n’est pas Dieu qui gère ce recrutement mais bien le responsable du service,  ce qui fait que j’ai eu droit a un pré – recrutement. Apparemment il m’a trouvé souriante,  dynamique et motivée (le fait que je sois la seule à avoir demandé à le rencontrer lui a plu). J’ai une formation juridique et c’est un plus. Par contre je ne suis pas encore passé dans des services de prestations et c’est dommage. J’ai envoyé ma lettre de motivation jeudi matin. On verra. Je pense être au moins retenue pour les tests de sélection, mais autant je me fourvoie. Les tests seront un (des ?) cas pratique(s). Du coup j’ai recherché ma méthodo de la fac et depuis jeudi je potasse.
Sauf hier. Hier j’étais sur le point de décéder de mourrance au fond de mon lit.  Mais cet après – midi ca allait mieux,  je me suis donc mis sur un transat au soleil et j’ai fait mes fiches. Je ne suis pas passé dans les services ? Je n’ai pas passé la formation de technicien ? Qu’à cela ne tienne. Me suis formée toute seule,  comme une grande,  sur la législation et le calcul des droits.
Il ne me reste plus qu’à potasser les procédures civiles et administratives et on est bons !
Oui tu as bien lu. J’ai juste envoyer ma lettre, je ne sais même pas si je vais être retenue pour les tests de sélection et je me met déjà la pression et à réviser O_o et encore, j’ai voulu acheter des bouquins et cheri m’en a dissuadé. Pour pas que je le regrette si je suis pas retenue pour la prochaine étape.
Je songe à aller bosser a la bu du coup.
Résultat on est samedi soir et je pense au boulot. La boule de stress et la peur de l’échec sont reviendues les biatch. Je m’emballe et me met la rate au court bouillon pour un boulot que je n’aurais peut être meme pas !
Le côté rationnel de mon cerveau me dit que je stresse pour rien,  que ça n’en vaut pas la peine, si ça doit se faire ça se fera. Le côté émotionnel s’est roulé en boule et se balance d’avant en arrière en chantonnant.
On me souffle dans l’oreillette que j’ai réactivé le mode psychopathe. Maybe…

Publicités
Cet article a été publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre, La Planque : cette lolitude infinie, Petite Sushie deviendra grande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Zen restons zen

  1. jerome dit :

    Sushie san 😮 pète un coup !

    Si tu devais lire un bon bouquin je te propose celui de Paul Watzlawick « faîtes vous-même votre malheur » et je ne me moque pas. 😉

    Tout va bien pour moi, je viens juste de me bouffer une tablette de chocolat en 10 minutes…
    Tout va bien. 😀

    • sushiesan dit :

      Si ça pouvait être si simple, mais je suis une fille, je ne pète pas, je ne rote pas, je ne fais pas caca … ha si en fait ^^ je doit pas être une vraie fille alors :-p
      Ouille la tablette de chocolat trop vite, ça va faire bobo au ventrou, attention !

      • jerome dit :

        Je croyais que tu étais une succube ? 😉

        J’aime bien le « mais je ne suis une fille » 😀
        Moi aussi il m’arrive de mettre des négations un peu trop vite.

        Mais c’est bon le chocolat. 😦

  2. jerome dit :

    Toujours en mode « psychopathe » ?

  3. jerome dit :

    Mange des pâtes ! Pour une baisse de régime rient de tel que du sucre lent…
    ¿ Qué pas(t)a Sushie san ? 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s