Chamalloww

La foule me réclamant à corps et à cri, sisi, je l’entend d’ici, je reviens par ici, après deux semaines de vacances dont les bienfaits, malheureusement, étaient déja estompés dès une heure de boulot.

Parce que oui, j’étais en vacances, et c’était bien, dans l’ensemble !

On est parti quelques jours en amoureux à Lyon, on a eu du beau temps, on a vu la Reine Alien, j’ai fait un bisous à Guizmo et un tricératops, on a fêté la St Patrick dans un restau vietnamien, on a regardé des séries, et j’ai lu Hellblazer et un hors série de Fables.

On a eu le plaisir de rencontrer Maud qui est une fille super, mais ça je le savais déja, qui nous accueilli chez elle comme si nous nous connaissions depuis des années et nous a amené dans un restau super kicth où on a replongé dans notre enfance (Les fils à maman), on a mangé des cupcakes et usé nos pieds dans la ville, et en cadeau de départ j’ai eu droit à un bébé Joker que je surkiffe de fou !!!!

Mais voila, il a bien fallu rentrer un jour, ça va que j’avais encore une semaine pour me reposer, semaine qu’on a passé à mater des séries, des films et encore des séries.

Donc en définitive, j’ai pas fait grand chose mais je l’ai bien fait !

Lundi je reprenais le boulot, motivée, me disant que deux semaines c’est bien, limite ça dérange pas de reprendre. Mwouhahahaha ! Au bout d’une heure de boulot j’en avais déja marre et je voulais déja repartir ! D’ailleurs il n’y a pas un seul jour dans la semaine ou j’ai fait une journée complète, j’avais pas envie. Heureusement que j’avais de l’avance sur mon compteur !

La comtesse était pas trop chiante pour une fois, mais cela devait manquer à un collègue de boulot parce qu’il a pris le relais pendant toute la semaine, à tel point que j’ai du me mordre la langue vendredi pour ne pas lui dire que c’est pas parce qu’il a une vie de merde qu’il est obligé de nous gâcher l’ambiance  et que si la vie lui pèse il a qu’à se couper les veines à la petite cuillère et arrêter de nous faire chier ! Oui je suis super diplomate comme fille !

J’essaie de pas me laisser bouffer par la monotonie des journées au bureau, cela ne fait qu’un an (un an jour pour jour mardi, putain ça passe !) que je suis là, je ne suis pas censée quitter mon service avant un an de plus. Je dois en prendre mon parti. Je puise dans mes petite joies du quotidiens dans ma vie perso, mais il y a des jours où même ça c’est difficile ! C’est peut être surement moi qui déconne, qui ne sait pas me contenter de ce que j’ai, qui suis trop exigeante, trop compliquée comme fille. Une éternelle insatisfaite.

Je m’auto saoule, j’ai l’impression d’avoir perdu ma vibe, je ne sais même comment finir cet article tellement je me trouve morne et inintéressante. Parce que soyons honnête 2 minutes, ma vie n’est pas intéressante même les autres jours, mais au moins je la racontais avec humour et me faisait rire moi-même, ce qui est le but recherché, mais la, c’est platitudes sur platitudes… il y a des choses que je voudrais raconter mais que je m’interdis parce que Chéri me lis, ici et sur twitter, et que du coup je n’ai même plus de jardin secret, nulle part, et ça pue du cul !

Je vais donc m’arrêter la pour aujourd’hui, je ne vais pas vous infliger plus longtemps ce supplice et vais essayer de revenir avec la niaque.

Des bisous les chouchous !

Publicités
Cet article a été publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Chamalloww

  1. jerome dit :

    Rhoo, le melon que tu as maintenant…
    😉

    Mes cris étaient silencieux pourtant. Tant mieux que tu aies pu prendre des vacances et qu’elles étaient bonnes. (Salutaires ?)

    Je compatis. Ton travail subordonné t’emmerde (désolé d’être un peu vulgaire) comme beaucoup d’entre nous.
    Pour le fun je vais faire mon affreux, pense à ceux qui sont au chômage et qui cherchent un emploi ! Toi qui à la chance d’avoir une laisse, euh… un boulot stable. (Je suis un affreux 🙂 )
    En fait j’ai l’impression que les vacances sont comme un manteau en plomb que l’on retire et une fois qu’on rempile nous remettons ce magnifique manteau…
    Joie.

    Prudence Sushie, tu caresses une phase dépressive. Je connais bien cela hélas et c’est pour ça que je me permets de te le dire. Je fais du surf en ce moment dessus.
    Tu n’es pas morne et inintéressante, t’es juste blasée. Et t’as le droit de ne pas aller bien; la méthode Coué c’est bon pour les secoués…

    Nous avons tous besoin d’un jardin secret et si t’as besoin de mettre des mots à tes maux, tu trouveras toujours des personnes bienveillantes sur ton chemin. 🙂

    A une époque lointaine j’ai eu le déplaisir de connaître le burn-out et je suis actuellement en bore-out depuis un plus d’un an et cela me pèse un peu trop. Et depuis peu j’ai eu la confirmation du mépris de ma direction.
    Quand un gradé te crache à la gueule il faut ouvrir la bouche avant pour recevoir cette offrande, garder le sourire et dire merci.
    Je digresse, pardonne-moi…

    Courage Sushie san et si le besoin se faisait sentir tu peux spammer ma bal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s