Rondoudoudou

J’ai toujours été ronde.

En fait, quand je repense à mon adolescence, c’est mon père surveillant ce que je mangeais à grand renforts de « Mange pas ça ! » »Mange pas maintenant ! » »N’en prends pas autant !' » »Ne te ressert pas ! » »Tu vas pas manger tout ça ? » »Tu manges encore ? » et ma mère me disant que toute façon j’étais comme elle, une petite grosse, que je pourrais faire ce que je voulais, que je ne serais jamais maigre, que c’était une fatalité dont elle étais désolée.

Je n’en veux pas à mes parents, je ne pense pas, je ne leur en voulais pas à l’époque non plus. En fait, je n’ai jamais aimé mon corps, mais je ne l’ai jamais détesté non plus. En fait, même adolescente je n’ai jamais fait de régime ni de sport à outrance. Je faisais un sport, mais pour me dépenser, pas pour maigrir, et puis parce que c’est ce qu’il fallait faire parce que « faire du sport c’est bon pour la santé ». J’y allais une à deux heures par semaine, et c’est tout, j’avais fais mon devoir, le week-end je lisais, ou je regardais la télé, bref, j’avais autre chose à faire. Pour la nourriture, je mangeais ce que je voulais et j’emmerdais les mécontents. J’étais une petite grosse, je le serais quoi que je fasse, je trouverais quelqu’un qui m’accepte comme je suis ou je resterai seule, et celui qui n’est pas content il me regarde pas.

Aujourd’hui avec le recul je ne sais pas si j’étais grosse ou pas. J’étais pas maigre, mais je n’étais pas obèse, ni même grosse. J’avais un IMC dans la fourchette normale, je faisais du 38 pour 1m60. J’ai commencé à plaire aux garçons tard, mais je me suis relativement rattrapé. Je n’étais pas un canon de beauté, mais j’avais du charme.

Et puis j’ai rencontré Chéri. On a emménagé ensemble un an et demi après, et étant tous les deux des grands mangeurs, on a pris beaucoup beaucoup de poids. Je ne sais pas, quand ni comment entre mes 16 ans et mes 26 ans je suis passé du 38 au 40/42. Je m’en rappelle pas, dans le sens ou faire du 40 ne me posait pas plus de problème que ça. Je sais juste qu’il y a 3 ans (l’année de mes 27 ans donc) j’ai commencé à faire du 42/44 puis qu’un jour le 44 est devenu trop engoncé. Mais cette histoire je vous l’ai raconté, puisque c’était en 2011 et ma rencontre avec la chrono nutrition.

Depuis j’ai (j’avais) perdu 15 kilos et je suis (j’étais) retombé à un 36/38.

Pendant 2 ans mon poids s’est maintenu. Les nouvelles habitudes alimentaires prises sont devenues miennes, je n’étais pas frustrée, je ne pesais plus mes aliments, et ne surveillait pas spécialement ce que je mangeais non plus, tout en continuant à respecter les préceptes de la chrono. Je me pesais une fois par semaine, le chiffre affichait n’était pas celui que j’aurais voulu, mais il se maintenait, même après les fêtes et leurs orgies de mets divers, même après les vacances et les petits plaisirs associés. Je grossissais comme tout le monde pendant les vacances, 2/3 kilos, que je perdais dans la semaine ou la quinzaine qui suivait en général, sans faire particulièrement d’efforts, juste en reprenant mes habitudes alimentaires saines.

Et  puis j’ai changé de boulot. Chéri a des soucis avec le sien. Et la frustration alimentaire a commencé à s’installer avec les kilos (+6). J’ai recommencé à compulser.

J’ai décidé de réagir, je me suis remise au sport. J’ai essayé de lâcher du lest, puis de resserrer la bride. J’ai repris un kilos de plus, puis je l’ai reperdu et depuis j’oscille sans toujours redescendre en dessous des +6.

Je me suis remise à me peser tous les jours, puis deux à trois fois par jour (je sais que c’est pas bien, que ça sert à rien, je sais tout ça, mais c’est plus fort que moi !).

Ma perte de poids de 2011 a été une grande fierté, mais également une source de stress. Je sais que je peux retrouver ce poids, je l’ai maintenu pendant 2 ans sans plus de frustration que ça, pourquoi je n’y arrive plus. Et SURTOUT surtout, j’ai peur ! Peur de perdre mon 38. Je l’ai atteint, j’ai refait toute ma garde robe. J’acceptais enfin mon corps, je ne PEUX pas le perdre. Avec mes +6 kilos je rentre toujours dans mes habits (sauf un pantalon en 36) mais et si je continue à grossir et que je remonte au 42/44 ? Je ne peux pas, je ne veux pas.

Tout le monde me dis que ces 6 kilos me vont bien, que j’étais trop maigre, mon visage trop creusé. Mais moi je ne sais pas. On me dis qu’il ne faut pas s’attacher à un chiffre, sauf que ce chiffre, il était pour moi la seule preuve de ma perte de poids? Quand je me regarde nue dans la glace, je ne vois et n’ai jamais vu de différence par rapport à mon corps de 2011. Je n’avais que ma balance et la taille sur mes habits. Et là la balance elle me crache ses +6 à la gueule la pute et mes habits j’ai l’impression que je m’y sens moins à l’aise, j’ai plus besoin de ceintures pour mes pantalons et ça m’angoisse !

On me dis que je suis bien, pas maigre mais pas grosse. Qu’un 38 c’est normal pour un corps de femme de 30 ans. Mais je ne sais pas. Je me trouve grosse et les femmes qui m’entourent ne peuvent me servir de point de repères :

– ma mère (1.58m) à la trentaine n’a jamais fait en dessous d’un 40/42 et a eu des enfants à 26 ans et grossis dès qu’elle arrête de faire attention, tout en restant ronde même en faisant attention, c’est comme ça, c’est sa morphologie.

-ma petite sœur (1.50m) fait du 12 ans en pantalon (et du 95C en soutien gorge – elle est une source de complexe pour moi depuis toujours) après une grossesse, mange ce qu’elle veut et ne fais pas de sport.

– ma meilleure amie (1.83m) fait du 40/42 et fais plusieurs heures de sport par semaine (boulot ou elle se doit d’être sportive et endurante).

Et moi dans tout ça, avec mon 1.63m et mon 38 je suis perdue.

Zermati dit qu’il faut accepter son corps et qu’il est possible que notre poids de forme (notre set point) ne soit pas celui que l’on voudrait et qu’il faut l’accepter, parce qu’une vie de frustration n’est pas une vie. Mais j’ai peur de regrossir. Dans ma tête ne plus rentrer dans mon 38 = remonter à mon 42/44 = refaire TOUTE ma garde robe (habits + sous vêtements + chaussures = je suis passée du 38 au 37 avec ma perte de poids) = avoir encore plus mal aux jambes parce que mauvaise circulation du sang PLUS grosse vache = ne plus arriver à courir et ne plus arriver à faire des randonnées avec mon chéri parce que trop grosse et trop vite fatiguée. En gros perdre ma vie depuis 2011. Chéri dit que je suis une psychopathe. Que +6 ne veut pas dire +15. Que je suis loin de redevenir comme avant. Que je suis juste remontée au 38 et que c’est loin de mal m’aller.

Peut être. Sauf que le 38, moi je trouvais déjà ça trop, moi je voulais arriver à rester plus au 36 qu’au 38.

Après, le 38 c’est ce que je faisais à 16 ans, quand j’ai eu mon corps de femme. Et faire la taille de ses 16 ans à 30 ans cela devrait me réjouir non ? Sauf que quand j’avais 16 ans j’étais une « petite grosse qui pourrais faire ce qu’elle veut elle ne serait jamais maigre, c’est dans notre tempérament, même si on fait attention, il suffit qu’on regarde un gâteau, on prend 10 kilos »…

(je sais que je ne fais pas beaucoup d’articles joyeux en ce moment – déjà que je fais pas beaucoup d’articles tout court – c’est juste que je n’ai pas trop le moral en ce moment, je me débat avec pas mal de sources de stress au quotidien, et que je n’ai pas grand chose de marrant à raconter – rien de grave, des trucs chiants qui accumulés font que, et puis il faut que je vous parle de mon boulot, cette source de lolitude inépuisable, mais pour le moment j’attends d’avoir un peu plus de substances et de recul pour faire un article avec un peu d’humour quand même)

Publicités
Cet article a été publié dans Petite Sushie deviendra grande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s