Allez hop on y va, en route pour l’aventure …

♫♫ on y résiste pas, à l’appel de Banga ♫♫

(oui toi aussi paies ta référence publicitaire de merdre ^^)

J’ai eu le poste. Celui auquel j’ai postulé grippée. Celui dans la presque-administration. Je t’en parlais la semaine dernière.

Comme je le pensais, on m’a appelé, vendredi, à 14h. J’ai reçu un appel du service RH. Je suis sélectionnée, je vais intégrer l’organisme.

En fait ils attendaient la réponse de l’organisme au niveau national, pour savoir combien de postes ils pouvaient prendre ici, dans la région.

Ce n’est pas pour tout de suite, mais courant 1er trimestre (donc avant fin mars normalement).

Etant redevable d’un mois de préavis auprès de mon employeur actuel, on me préviendra assez en avance de ma date effective d’embauche afin que je puisse poser ma démission dans les meilleures conditions.

Je dois recevoir une confirmation écrite de ma sélection, avant de recevoir ma date d’embauche. Je ne l’ai toujours pas reçue, et ça me stresse un peu. Je suis une éternelle angoissée, que voulez-vous.  J’aurais aimé pouvoir prévenir mes employeurs que j’allais poser ma démission avant de la poser effectivement, par correction. Parce qu’ils ont toujours été sympas et corrects avec moi. En 4 ans, ils ne m’ont jamais enlevé un seul jour d’absence, même quand j’étais malade sans certificat médical, même quand j’ai enterré mon grand père, même quand je passais des examens pour mon estomac. Ils m’ont toujours accordé de partir plus tôt ou d’arriver en retard pour cause de rendez-vous personnels. J’avais certes des taches pas tout le temps passionnantes, mais ils ont toujours été des patrons compréhensifs et j’ai l’impression de leur planter un poignard dans le dos L

Parce que non, un mois (mon préavis) c’est trop court pour trouver quelqu’un pour me remplacer. Parce qu’en attendant mon ou ma remplaçante, il n’y aura personne pour pallier à mon absence. Parce que j’étais (je suis toujours pour le moment) le service juridique à moi seule. Parce qu’en mars-avril ils vont rentrer dans la période fiscale, les rendez-vous bilans, et qu’ils n’auront pas le temps de chercher quelqu’un.  J’aurais aimé le leur dire un peu avant. Mais bon, une semaine de plus ou de moins, ce n’est pas ça qui va changer la donne hein ? Et puis ce n’est pas ma faute, je voulais le faire, mais je ne peux pas tant que je ne suis pas sure !

Concernant ma date de départ, et donc d’embauche, ce devrait être fin mars-début avril. J’espère l’avoir pas trop tard, parce qu’idéalement, j’aurais aimé pouvoir me prendre une petite semaine de vacances entre mes deux contrats. Mais bon. C’est de plus en plus compromis m’est d’avis … Mes dernières vacances remontent à Noël, et j’ai été malade les deux semaines. Et mes prochaines … je ne sais pas quand seront mes prochaines : octobre peut être, ou Noël. Pas cet été en tout cas. Du coup j’aurais aimé pouvoir déconnecter un peu entre les deux. Mais bon …

Je suis excitée comme une puce, un nouveau départ, de nouvelles possibilités s’ouvrent à moi. Je vais découvrir un nouveau monde. Mais je suis littéralement terrifiée ! J’ai peur d’avoir fait une erreur. Oh pas de partir et de quitter mon entreprise actuelle, non ça je sais que je n’aurais pas pu la supporter plus longtemps. D’ailleurs depuis vendredi, que je sais que je vais partir, je suis plus sereine, un peu moins tendue. Non j’ai peur de faire une erreur en partant LA. Dans cet organisme.

 Je tourne le dos à plus de 10 ans de ma vie. Je quitte le droit, et j’ai peur que ce départ soit définitif. Et ça m’angoisse. Au début je me disais que je finirais bien par y revenir, au sein de l’administration, dans quelques années, en intégrant le service contentieux, ou un autre service touchant au droit. Mais et si je n’y arrivais pas ???

Je sais que c’est stupide comme réaction, parce qu’après tout, il y a d’autres services. Pendant deux ans environ, je vais être l’équivalent d’une stagiaire. Sauf que je serais mieux rémunérée. Ils ont été clairs lors de l’entretien. Service courrier, scanner, indexation. Passage obligé dans l’administration. Pour se familiariser avec les us et coutumes, avec les différents services, avec les différents imprimés, avec les procédures, le langage, et choisir son service de destination au bout d’un an ½/2 ans. Je le sais. Je m’en accommoderais. On m’a demandé si je n’avais pas peur de m’ennuyer. Non je n’ai pas peur. Je sais que je vais m’ennuyer. Mais je sais aussi que c’est le passage obligé. Il faut en passer par là, et je sais aussi que mon objectif est après, après ces deux ans. Et que deux ans c’est rien quand on sait ce qu’on veut. Il faut savoir marcher avant de vouloir courir. Et aussi redondant et ennuyeux que soit le travail au service courrier, il n’en reste pas moins le début de la chaîne, celui sur lequel tout repose, tous les courriers, toutes les pièces, tous les actes arrivent et passent par nous. C’est nous qui les traitons en amont, les validons et les transférons au service paiement ou aux gestionnaires, ou les rejetons. Alors oui, je vais peut être passé les deux prochaines années de ma vie à faire de la saisie informatique rapide, mais ce n’est que deux ans maximum ! Ensuite je peux choisir mon service, monter des échelons, avoir des responsabilités, et passer des concours internes ou des formations internes pour devenir cadre.

Alors oui, je vais peut être passer deux ans à végéter, mais dans ma structure actuelle, j’aurais passé les 30 prochaines années de ma vie à végéter !

Après, pour en revenir à ma peur initiale, mon but est donc d’intégrer le service contentieux. Mais j’ai peur de ne pas pouvoir, de ne pas avoir l’occasion. Mais bon, comme je le disais plus haut. En même temps, le service contentieux n’est pas le seul service. Il y en a plein. Peut être même des services auxquels je ne pense pas. Et je sais que d’une façon ou d’une autre, je ne vais pas rester au courrier. J’ai juste peur de l’inconnu. Le droit je connais, ma vie étudiante puis professionnelle tourne autours depuis 2003. Je maîtrise. Là… Là, je pars vers l’inconnu, enfin le quasi-inconnu parce que quelque part je retourne à ma formation d’origine. Celle de mon bac. La boucle est bouclée J Et puis qui sait ? Autant dans deux ans, ce n’est plus le service contentieux que je viserai, mais un autre service. Après tout, qui aurait pensé que je finirais là, dans la presque-administration. Que je deviendrais une planquée.

Oh Wait ! On me souffle dans l’oreillette que j’étais déjà une planquée dans mon emploi actuel ^^

Ca va le faire … hein ça va le faire ?!!! Dans un mois ou deux, j’entame ma nouvelle vie !

Publicités
Cet article a été publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Allez hop on y va, en route pour l’aventure …

  1. Amy dit :

    Super, en tout cas, je suis contente que tu sois soulagée ! Et puis ces deux années te permettront en effet de te familiariser en douceur avec cette structure, ce ne sera pas plus mal, et c’est un passage obligé, comme tu le dis.;)

  2. Rock and Tea dit :

    Je te le redis, je suis super contente pour toi…! C’est normal d’avoir peur !! Mais ce n’est que pour te tourner vers le meilleur !

  3. C’est trop bien !!! Il faut parfois passer par des trucs un peu “ingrats” pour évoluer, moi je trouve ça super que tu aies eu le courage de faire ça. Et puis tu sais que tu évoluera, que c’est temporaire. C’est ça qui est bien aussi. Quand au fait d’annoncer à ta boite avant, je comprends, je suis dans le même cas.

  4. Lizly dit :

    Mieux vaut s’ennuyer 2 ans avec la perspective d’évoluer que ce retrouver à classer les dossiers des autres sans perspectives claires… Enfin, je trouve ! Je suis très contente pour toi que tu aies décroché ce poste.

    • sushiesan dit :

      Oui je suis d’accord. Et puis ce que je vais faire pendant deux ans, c’est ce que je fais actuellement quand je suis en saisie comptable. Sauf que ce sera plus de la compta 🙂

  5. maud dit :

    Fière de toi ma poulette…. ❤ BRAVOOOOOOOOOO

  6. Wolfus85 dit :

    Et encore une référence que je vais garder dans ma tête merci maintenant je revois la pub du gamin qui traverse le couloir avec le slogan de Banga. On a tous essayer de le faire. Moi le premier jusqu’au traces de chaussures sur le mur et me faire jeter par ma mère. Manque plus qu’une référence à Hugo Délire et mon cerveau pourra fondre par mes narines et mes oreilles

    • sushiesan dit :

      Tu te moques ?!
      Mais euh …
      On a les références qu’on peut 😉 t’as de la chance que je retrouve pas le générique d’Hugo Délire d’ailleurs. Je te l’aurai mis pour me venger. Je te laisserai donc sur « saluuuuuuut nounouuuuuuu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s