♫♫ (toutes) Les Femmes de ma vie ♫♫

20120419-174020.jpg

Il y a trois femmes dans mon entourage, qui sont un peu mes modèles, ce à quoi j’aspire. Je les admire, et aimerait leur ressembler.

Il y a La Cht’i. La Ch’ti elle bosse à mi-temps à la Grande Ville et à mi-temps chez elle, comme assistante commerciale. Elle a acheté avec son z’homme (boobs, je sais plus si je vous avais parlé ou pas, c’est le pote qui a fait rentré Chéri dans sa boîte actuelle) une maison fin 2010. Et malgré son boulot, elle a quand même le temps de tenir sa maison, et de cuisiner des bons petits plats. A chaque fois qu’on va chez eux, Chéri se pète le ventre (faut dire qu’elle cuisine mieux que moi, mais bon parait que je suce mieux suis un meilleur coup au lit, pas que Chéri ou Boobs ont comparé, mais parce qu’ils ont partagé leurs expériences) et je repars pour ma part avec des recettes et une pointe de jalousie 😦 C’est elle qui à noël 2010 a fait des paniers garnis de chocolats maisons à sa belle-famille, et pour noël 2011 des paniers garnis de macarons. Il y en avait au moins une dizaine par personne, à des gouts différents, elle me disait qu’elle les faisait sur plusieurs semaines, et les congelait. Elle les faisait le soir en rentrant du boulot, et le week-end. Pour les repas de noël 2011, elle a elle-même fait sa nappe (elle a acheté le tissu et a demandé à sa sœur de lui donner un coup de main pour la couture des finitions) et ses décos de table. C’est elle qui gère tout dans la maison, malgré son taf. C’est elle qui m’a donné l’idée de faire moi-même mon foie gras à noyel, et pour les paniers garnis pour le noel de la famille cette année.

Il y a ma cousine d’amour-sœur de lait. Quand elle étais assistante vétérinaire, elle étais la seule à bosser, son mec étant un glandeur de première (je dis « étais » parce qu’elle a change de boulot ET de mec), et c’est elle qui tenais sa maison de A à Z, que ce soit le ménage, la bouffe, les courses, … et pourtant elle ne se plaignait jamais. Ce n’est pas pour ça que je l’admire hein, mais pour son énergie et pour ses talents de cuisinière. Elle fait des gâteaux (petits sablés de noël, pain d’épice, …) du tonnerre. Chaque année depuis un petit moment, entre noël et jour de l’an, on se fait un après midi gâteau, ou chacune amène une ou plusieurs pâtisseries qu’elle a confectionnées et on compare nos œuvres en biatchant autours d’une tasse de thé ou de chocolat chaud.

Et puis il y ma Gabrielle Solis, ma tite sœur, que j’aime d’amouuuuur et qui troooop belle et qui est tout simplement parfaite !!! Même si elle complexe sur ses dents et ses poils ^^ Ma sœur, ce n’est pas tellement pour ses talents de cuisinière que je l’admire, bien que depuis qu’elle a emménagé elle cuisine de plus en plus, que ses lasagnes sont meilleures que les miennes (même meilleures que celle maman c’est pour dire) et qu’un jour elle cuisinera mieux que moi, et alors ce jour là il ne me restera plus rien pour être la meilleure en quelque chose pour mes parents. Parce que ma sœur, ça a toujours été la plus jolie, la plus mince, celle qui s’habille, se maquille et se coiffe le mieux, la plus intéressante (elle, elle est coiffeuse, moi je suis une assistante juridique, personne comprends rien à mon boulot, personne n’a besoin de moi, et personne ne s’intéresse à ce que je fais de mes journées, c’est trop barbant. Je peux même pas mettre en valeur d’être la plus instruite, parce que tout le monde s’en fout en fait …), et elle commence à être celle qui fait mieux tel ou tel plat. Alors je sais qu’on est plus des gamines. Je sais qu’on est pas en compétition, que nos parents nous aime autant l’une que l’autre, n’empêche que j’ai toujours été moins que ma sœur, moins jolie, moins mince, moins sportive. J’étais celle qui est toujours malade, avait toujours quelque chose, toujours chez le médecin ou à l’hôpital. La petite grosse habillée comme un sac. Celle qui ne se maquille pas, ne sait pas se coiffer. Celle qui n’a pas d’amis alors que sa petite sœur en est entourée. Celle qui n’a pas une conversation intéressante, parce qu’elle ne parle que de bouffe ou d’argent (en même temps vous voulez que je vous parle de quoi ? Vous lisez pas, vous allez pas au cinéma, on ne regarde pas les même émissions à la télé, et quand je parle de mon boulot, personne m’écoute, ça laisse plus grand-chose à dire !!!).
Bref, là n’est pas le sujet. Je ne veux pas être en compétition avec ma sœur, alors je me contente de lui piquer ses recettes afin de les essayer moi. J’essaie de lui ressembler. D’être plus indépendante vis-à-vis des gens, enfin surtout du regard que les gens ont sur moi, de m’en foutre. J’essaie de ne vivre que pour moi et pour mon couple. Et plus pour mes amis, ou mes parents. Les deux seules personnes qui comptent plus que tout, plus que moi-même, pour moi aujourd’hui sont Chéri et ma tite sœur. C’est pour elle que je suis revenue. Et c’est loin d’elle que je ne me vois pas vivre pour le moment. Elle ne se plaint jamais de son boulot. Elle travaille 8 heures par jour, debout, dans un salon de coiffure, alors qu’elle a des problèmes de dos, et pourtant elle se plaint rarement. Et quand elle rentre fatiguée le soir, elle trouve encore le courage de faire son ménage, ou le repas (bon les ¾ du temps, c’est du surgelés, mais mardi je suis allé manger chez elle, et c’était lasagnes, qu’elle avait fait la veille, pendant son jour de repos). Moi j’ai le cul sur chaise toute la journée et je trouve encore le moyen d’être fatiguée le soir, et de râler :-(. Des trois femmes de ma vie, c’est ma sœur que j’admire le plus, alors même si pour la bouffe je garde mon avance, je pompe sur elle ma façon de m’habiller et ma coquetterie.

Vous remarquerez que je n’ai pas mis ma môman. Pas que je n’admire pas ma môman hein. C’est juste qu’en tant qu’épouse et que femme, je n’aspire pas à devenir comme ma môman, il y a trop de choses que je n’aime pas chez la femme et l’épouse qu’est ma mère. Je ne dis pas que je ne voudrais pas être une mère comme elle, mais pour le moment je ne suis pas mère et n’ai pas vocation à le devenir tantôt ^^

Publicités
Cet article a été publié dans Elle est passionnante ta vie, écris un livre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour ♫♫ (toutes) Les Femmes de ma vie ♫♫

  1. Poppy Rawson dit :

    Moi, ce qui me frappe, c’est que pour les 3 femmes, tu soulignes le fait qu’elles tiennent bien leur maison. Moi, je n’admire mes les femmes de mon entourage pour ça. Pour moi, la maison, elle s’entretient à deux. J’ai un boulot à temps plein et mon éventuel mec travaillera ptêtre autant que moi. Pourquoi ce serait moi qui ferait le ménage et la bouffe alors que je DETESTE faire le ménage ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s